UA-113781293-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Présentation de la chorale Métis'sages

     

    0af8aa4e-8656-3f44-39e5-63b8e2b1c822[1].jpg

    La chorale Métis'sages (Association Métis'sages) est basée dans le sud de l'île de la Réunion, aux Avirons. 

    Elle propose un répertoire varié (canons, chants du monde, chants africains, chants créoles, chants russes, chants français, gospel, negro spiritual...). Beaucoup de ses chants sont chorégraphiés par une gestuelle rythmée.

    Elle est dirigée depuis septembre 1998 par Geneviève Le Cointe Perriaux et a pour but de permettre la découverte ou la pratique du chant  polyphonique et du travail vocal. Débutants, chanteurs, musiciens, curieux, amoureux de la musique, tout le monde y a sa place.

    Métis'sages est partie en tournée en Namibie en 2004, à l'île Rodrigues en 2007, à Madagascar en 2009. Dans tous ses lieux, elle a pu échanger ses chants avec les chorales locales.

    Les répétitions ont lieu le mardi soir à partir de 18h. Elles se sont déroulées dans différentes salles des Avirons au fil des ans. Aujourd'hui elles ont lieu à la salle AFPAR.

    Portrait de Métis'sages sur le site de la Mairie des Avirons

     

    Le mot de Geneviève, chef de choeur

    Créée par Sandrine Mazeau, la chorale Métis’sages est dirigée depuis septembre 1998 par Geneviève Le Cointe.

        La chorale s’est choisi son nom pour son « baptême de scène », au festival Arts Metis (1998), pour chanter avec le chœur Amakono de Soweto. Ce festival se plaçait dans les festivités de commémoration du 150éme anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Philip Pelen et le théâtre Talipot, organisateurs du festival, avaient choisi « le corps libéré » comme thème du festival pour souligner que « le corps de l’homme c’est le monde en petit » et que « tout corps porte en lui l’histoire des hommes ».

        C’est de là qu’est venu le choix de la base du répertoire : le lien entre les racines africaines des esclaves et leur devenir ailleurs sur la planète, en particulier avec les negro spirituals nord américains, les chants malgaches et le répertoire créole de la Réunion. Actuellement la chorale s'ouvre également sur la découverte de styles musicaux différents.

        Les chants africains ne pouvant être dissociés du corps, les choristes ont accepté de tenter le corps en mouvement, ce qui répondait aussi à l’intégration de la chorale dans le thème du festival.

        Nous ne sommes pas danseurs, et chacun fait à son niveau selon ses possibilités. Il n’y a aucune obligation à participer aux chorégraphies sans prétention qui soutiennent le chant.

        Par les rencontres avec Eric Sida Cheti, Patrick Sida, Paulo et Davy Sicard, le répertoire de la chorale a pu s’enrichir d’ harmonisations créoles, malgaches ou africaines originales.

        La chorale a aussi eu la chance de travailler dès ses débuts avec Portia Regina, d’Afrique du Sud, et Ernst Von Billion, de Namibie. La prégnance des chants africains s’est donc confortée et amplifiée grâce aux voyages et aux rencontres vocales qui en ont découlé.

        La chorale est donc riche de son expérience en Namibie en 2004, à Rodrigues en 2007, à Madagascar en 2009. Chaque voyage nous plongeant au cœur même de l’expérience musicale vécue sur place, intense en émotions humaines et vocales.

        Retrouvant ainsi la source de l’expression de la voix humaine, la chorale tient à respecter l’impact de cette voix en chantant a capella et sans sonorisation.

        Cette chorale est absolument ouverte à tous, afin de pouvoir découvrir, retrouver ou amplifier le bonheur du chant polyphonique.

        Vous y êtes donc tous bienvenus !

                                                                         Geneviève